L'ancien patron du cartel de Sinaloa va-t-il revenir à la vie de crime?

L'un des fondateurs du cartel de Sinaloa a été libéré hier d'un pénitencier américain. Selon certaines rumeurs, il pourrait très bien revenir au Mexique pour reprendre ses anciennes fonctions dans le trafic de drogue. Les autorités mexicaines n'ont pas encore déterminé si elles ont un procès contre lui. .

Cependant, Jesús Héctor Palma Salazar, également connu sous le nom de El Güero pour son teint clair, pourrait être ralentie par des conditions médicales telles que la perte de vision et les hémorroïdes.

Palma a été libérée hier d'un pénitencier de Californie et est actuellement détenue par la US Immigration and Customs Enforcement, ou ICE. Aujourd'hui, il devait être livré aux autorités frontalières mexicaines pour être transféré dans un établissement pénitentiaire mexicain.

Palma, 56 ans, trafiquant de drogue et ancien dirigeant du cartel de Sinaloa aux côtés de Joaquín «El Chapo» Guzmán, a été arrêté par les autorités mexicaines le 23 juin 1995 après avoir survécu à un accident d'avion.

Selon l'agence Associated Press, les autorités mexicaines et américaines recherchaient, en 1993, à l'aéroport de Guadalajara, le cardinal catholique romain Juan Jesús Posadas Ocampo, qui avait été tué par balle. Il aurait également ordonné l'assassinat d'un ancien procureur, d'un enquêteur des quatre personnes liées au meurtre de sa première femme.

Mais le trafiquant de drogue a également été victime de la brutalité d'un cartel, en particulier en ce qui concerne sa vie de famille.

La police mexicaine a déclaré qu'un gangster rival, le Vénézuélien Rafael Enrique Clavel, s'était enfui avec la deuxième épouse de Palma et leurs deux enfants, mais l'avait ensuite décapitée en envoyant la tête à Palma. Il a poussé les deux enfants d'un pont au Venezuela et les a tués. Palma a riposté en tuant les trois enfants de Clavel et son avocat.

En 2007, Palma a été extradée aux États-Unis puis condamnée à 16 ans de prison pour avoir transporté 50 kilogrammes de cocaïne.

En avril, il avait été annoncé qu’après une bonne conduite, Palma avait été condamné à une peine de prison réduite à 85% de sa peine. Il serait libéré dans un délai de deux mois.

La procureure générale du Mexique, Arely Gómez, a déclaré que son bureau et ses 32 homologues d’États engagent un «processus de révision exhaustif» pour déterminer si Palma a des accusations en instance devant le système judiciaire mexicain, au niveau fédéral ou régional.

González a néanmoins reconnu que certaines accusations avaient peut-être déjà expiré.

Les autorités américaines ont caché des informations sur le lieu et l'heure du transfert de Palma aux autorités mexicaines, mais le poste-frontière de San Ysidro-Tijuana a été désigné comme le lieu le plus probable par les médias.

L'année dernière, quand Palma a demandé une réduction de sa peine, un juge californien l'a rejeté, estimant qu'il risquait de reprendre ses activités de trafic de drogue.

Palma a passé de nombreuses années au cours des neuf dernières années derrière les barreaux dans une prison de Supermax, détenue à l'isolement 23 heures par jour. La 24e heure a été passée dans une cellule légèrement plus grande et avait une fenêtre. C'était la seule fois où il a vu le jour.

Pendant de longues périodes, il n'a parlé à personne, a déclaré son avocat, car ses gardes ne parlaient pas l'espagnol et Palma ne parlait pas l'anglais.

Il pourrait demander un avis médical à son retour au Mexique. D'après son avocat, Palma souffrirait d'hémorroïdes, d'une perte de vision sévère, de douleurs aux pieds et de mauvaises dents.

Source: Milenio (sp), Chron (en), Reforma (sp)

L'ancien patron du cartel de Sinaloa va-t-il revenir à la vie de crime?
4.9 (98%) 32 votes
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *