Crise hémorroïdaire aiguë – ScienceDirect

La crise hémorroïdaire aiguë résulte d'un prolapsus, d'une incarcération et d'une thrombose d'hémorroïdes internes ou externes. Le traitement peut aller de l'observation au traitement ambulatoire, qui est limité à l'excision de quadrants symptomatiques, ou à la chirurgie hospitalière, qui peut inclure une hémorroïdectomie à plusieurs quadrants. Alors que l’hémorroïdectomie d’urgence a des taux de complications similaires à la chirurgie non urgente, le degré d’excision des hémorroïdes au cours d’une crise aiguë dépend de la charge de morbidité du patient et de son état de santé général. Si un patient présente à la fois des composants internes et externes de la thrombose et du prolapsus, une excision importante des hémorroïdes est associée à une augmentation du taux de sténose anale. Par ailleurs, une hémorroïdectomie limitée en cas de thrombose externe isolée peut laisser la maladie hémorroïdaire non traitée et permettre la récurrence d'une crise aiguë. En outre, certaines populations de patients souffrent de taux accrus d'hémorroïdes ou risquent davantage de subir une intervention chirurgicale. Les stratégies de traitement doivent inclure la prise en compte de ces variables avant qu'un traitement spécifique soit recommandé. Globalement, une hémorroïdectomie lors de crises hémorroïdaires aiguës peut permettre un soulagement rapide des symptômes. L'étendue de l'hémorroïdectomie peut être limitée aux quadrants symptomatiques avec une intervention chirurgicale élective supplémentaire si nécessaire.

Copyright © 2007 Elsevier Inc. Tous droits réservés.

Crise hémorroïdaire aiguë – ScienceDirect
4.9 (98%) 32 votes
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *